Rapport de la réunion de dialogue des quartiers Bonnevoie-Nord / Verlorenkost et Bonnevoie-Sud

La septième réunion de dialogue des quartiers Bonnevoie-Nord / Verlorenkost et Bonnevoie-Sud a eu lieu le 29 avril 2014 dans le Centre culturel de Bonnevoie. Plus de 90 personnes ont participé à la septième des 10 réunions de dialogue qui ont lieu dans le cadre de la révision du PAG de la Ville de Luxembourg. Le grand nombre de participants à cette réunion montre l’intérêt particulier des résidents et visiteurs qui souhaitent s’investir dans la conception du futur développement de leur quartier respectif.

Après un mot de bienvenue de Lydie Polfer, bourgmestre de la Ville de Luxembourg, Chantal Zeyen du bureau d’études Zeyen+Baumann a brièvement présenté les caractéristiques démographiques de la ville et des quartiers respectifs ainsi que les résultats de l’enquête en ligne des répondants des quartiers Bonnevoie-Nord, Verlorenkost & Bonnevoie-Sud.

bonnevoie1

Par la suite, les personnes présentes ont été invitées à former 6 groupes de discussion, accompagnés par des urbanistes participant à l’élaboration du nouveau PAG de la Ville de Luxembourg. Les membres de ces groupes ont été invités à discuter ouvertement et pendant une heure, sur les sujets suivants :

  • Points forts et faibles de leur quartier respectif,
  • Priorités de développement pour leur quartier respectif,
  • Idées et mesures concrètes pour améliorer la qualité de vie dans leur quartier.

A la fin de la réunion de dialogue, Lydie Polfer a remercié cordialement toutes les personnes présentes d’avoir contribué à cette expérience particulièrement positive. De plus, elle tient à assurer que les remarques, critiques, suggestions et idées seront, dans la mesure du possible, prises en considération lors de l’élaboration du nouveau PAG, qui sera présenté de manière officielle mi-2015. Dès à présent, elle invite le public à la réunion finale qui aura lieu le 1er juillet 2014 à 18h30 au centre culturel « Tramsschapp » au Limpertsberg et qui clôturera le projet de participation citoyenne.

Plusieurs constats et propositions n’ayant pas un rapport direct avec la refonte du PAG ont été relevés au sein des groupes de discussion. Ces constats et propositions ne sont pas repris dans le présent rapport mais seront transmis aux services municipaux compétents.

bonnevoie2

Bonnevoie-Nord / Verlorenkost et Bonnevoie-Sud

Les résidents de Bonnevoie apprécient sa vie de quartier populaire, multiculturel et cosmopolite, qui s’apparente à un village dans la ville. Ce quartier dynamique et vivant compte de nombreux commerces et services, dispose de plusieurs infrastructures culturelles et sportives et propose une offre culturelle et sociale variée. L’ouverture de la piscine durant les heures extrascolaires est grandement appréciée par les résidents.

Bonnevoie bénéficie aussi de la proximité avec le centre-ville et la gare grâce à une bonne desserte des transports en commun ainsi qu’une proximité avec le milieu naturel et les forêts. La présence des jardins privés à l’intérieur des îlots apporte une qualité de vie appréciable.

Malgré ses qualités notables, les habitants de Bonnevoie se sentent défavorisés par rapport aux autres quartiers, tant en terme de projet urbain, tel que la création de nouveaux espaces de rencontre type parc ou aire de jeux, qu’en terme d’insécurité et de propreté, notamment dans les espaces verts ou dans les boisés à proximité. Ils regrettent que les parcs soient davantage utilisés pour les déjections canines ou comme squat, que pour l’amusement des enfants.

Même si les résidents apprécient l’offre sociale présente dans le quartier, ils remarquent que certains problèmes d’insécurité viennent de ces infrastructures : vagabondage, drogue, violence, prostitution, …. En ce sens, plusieurs résidents souhaitent qu’il n’y ait pas de nouvelle infrastructure sociale comme le Foyer Ulysse dans le quartier.

bonnevoie4

En raison de la proximité avec l’aéroport et de la situation « d’entrée de ville » du quartier, les habitants recensent des nuisances importantes liées au trafic aérien et routier ; bruit, pollution atmosphériques, congestion du trafic, comportement des automobilistes, vitesse excessive, insécurité, …

Les habitants présents à la réunion ont émis plusieurs propositions pour renforcer le caractère populaire et convivial du quartier, pour améliorer la qualité de vie des habitants mais aussi pour résoudre divers problèmes d’insécurité.

D’un point de vue urbanistique, les habitants de Bonnevoie apprécient beaucoup la structure urbaine existante, qui repose sur des îlots fermés par des constructions, dont l’intérieur est occupé par des jardins privatifs. Le patrimoine bâti caractéristique de plusieurs secteurs du quartier, maisons unifamiliales en bande, architecture résidentielle urbaine, échelle humaine, est un aspect du quartier qui a été longuement discuté et pour lequel les résidents souhaitent davantage de protection et une meilleure mise en valeur.

Il y a le souhait que les intérieurs d’îlot conservent leur vocation de jardin, et non pas d’espace de stationnement, et que les nouvelles constructions respectent les caractéristiques architecturales du quartier, la typologie et le gabarit du bâti existant, ne pas augmenter la hauteur des bâtiments, pour qu’elles s’intègrent bien dans l’environnement bâti.

Les résidents tiennent à maintenir la typologie unifamiliale du quartier, tout en garantissant une certaine mixité des logements. Ils proposent également que les bâtiments identitaires du quartier, tant par leur architecture que par leur histoire, par exemple les constructions des années 50, le Casino, la Coopérative, les Rotondes soient valorisés par un véritable projet de rénovation et d’intégration dans le quartier.

Les résidents souhaitent que leur quartier soit valorisé par l’aménagement de nouveaux espaces de rencontre, pour les jeunes enfants et pour les personnes âgées et ainsi renforcer la convivialité du quartier. Les espaces verts et les aires de jeux font défaut à Bonnevoie-Nord. La place Léon XIII, la place du Parc et la place Virchow ne sont pas utilisées de façon optimale et ne répondent pas aux besoins des résidents. Elles devraient être repensées pour redéfinir leur véritable vocation d’espace public, espace de rencontre, lieu de détente, réduction de l’espace voué à la voiture, voire être végétalisées. Il y a eu une demande pour organiser ponctuellement un marché sur la place Léon XIII.

bonnevoie3

De nouvelles aires de jeux pour les enfants de 8 à 12 ans devraient être aménagées et les cours de récréation des écoles pourraient être valorisées par une verdurisation. Il y a une demande pour de nouveaux jardins communautaires. Il y a eu la proposition d’augmenter le nombre de sites spécifiquement dédiées aux chiens. Le réaménagement du domaine public de plusieurs rues ces dernières années est un aspect positif pour la plupart des résidents présent. Par contre, l’aspect provisoire d’un tronçon de la passerelle sur les voies ferrées, ne donne pas une bonne image de ce secteur.

Les habitants de Bonnevoie apprécieraient l’organisation d’une fête de quartier et d’un marché hebdomadaire ou l’installation d’un marché couvert, par exemple dans une des Rotondes. Bien qu’il existe déjà une offre diversité de commerces dans le quartier, les résidents souhaitent que la Ville encourage l’installation de nouveaux commerces adaptés aux besoins des personnes âgées.

Le trafic de transit est perçu comme un problème important dans le quartier, entre autre dans les alentours de l’église et du giratoire, et des solutions pour une réduction du trafic et son apaisement sont souhaitées. Il s’agirait par exemple de réduire la vitesse autorisée plus tôt sur la rocade, ce qui permettrait d’apaiser le secteur des rotondes. Les résidents souhaitent qu’une solution durable en matière de stationnement soit mise en place avant l’ouverture du projet des rotondes. Le manque d’emplacement de stationnement pour résidents a aussi été relevé dans certains secteurs de Bonnevoie. Il y a aussi le souhait de mettre en place un système de bornes de recharge pour les véhicules électriques.

Concernant la mobilité douce, les habitants du quartier apprécient que les écoles soient accessibles à pied, ce qui est un atout au quotidien. Néanmoins, les résidents souhaitent que les déplacements piétons, notamment des plus jeunes, soient sécurisés par des aménagements spécifiques. Pour cela, ils proposent que certains espaces dédiés actuellement aux voitures soient redonnés aux piétons et que de véritables aires de stationnement soient aménagées.

Certaines liaisons cyclables inter-quartiers font défaut ainsi que des liaisons directes vers le centre ou vers la gare. Les résidents souhaitent que les liaisons, au dessus des voies ferrées, soient facilitées entre le chemin Rangwee et le rond-point Glück. Ils proposent aussi une liaison verte entre Bonnevoie et le centre voir jusqu’au Limpertsberg, où l’on retrouve beaucoup de lycées. Il y a eu la proposition de développer le projet d’un téléphérique urbain entre le quartier Bonnevoie et le quartier Kirchberg.

Plusieurs résidents sont d’avis qu’il serait important de débuter la mise en œuvre du projet « Concours Gare », en particulier l’aménagement de plusieurs liaisons piétonnes au-dessus des rails pour désenclaver le quartier.

Par ailleurs, pour décongestionner le secteur du Lycée Technique de Bonnevoie et diminuer les dessertes des autobus scolaires, les habitants suggèrent que le tram passe à proximité immédiate du lycée. Enfin, ils proposent diverses mesures pour améliorer les problèmes de trafic ou de stationnement, telles que renforcer les contrôles de vitesse, aménager des zones 30 ou 20, installer des bornes pour limiter le temps de stationnement, construire des parkings souterrains ou spécifiquement dédiés aux résidents.